De la pointe nord de Punta Gallinas au sud du cap Horn, l’Amérique du Sud regorge de lieux où admirer les plus beaux phénomènes naturels de notre planète.

Entre ses forêts tropicales luxuriantes, ses majestueuses montagnes et ses impressionnantes cascades, le continent conjugue une multitude de paysages et écosystèmes à couper le souffle.

Ainsi, si vous prévoyez de sillonner ces régions prochainement, prenez le temps de vous arrêter sur ces huit sites afin de profiter pleinement de la nature extraordinaire de l’Amérique du Sud.

1- Les chutes d’Iguazú

Ces cascades constituant une frontière naturelle entre l’Argentine et le Brésil sont les plus impressionnantes au monde. C’est aussi là que la rivière Iguaçu se divise entre sa section haute et sa section basse.

Le nom des chutes provient du guarani, une langue amérindienne. Il est la combinaison des mots « Y », qui signifie « eau », et « Uasu », qui signifie « grand ». Bien que la majeure partie de la rivière coule au Brésil, la plupart des 275 cascades se trouve côté argentin. Vous pourrez les rejoindre depuis l’un ou l’autre de ces pays, sachant toutefois que l’itinéraire le plus communément emprunté part de Puerto Iguazú, en Argentine.

Selon la légende, les chutes d’Iguazú ont été créées après qu’un dieu ancien a coupé la rivière en deux pour punir la femme qu’il devait épouser, Naipi, ainsi que son amant, Taroba, les condamnant dans sa colère à tomber éternellement.

2- L’Amazone

L’Amazone traverse quasiment toute l’Amérique du Sud, sillonnant le Brésil, la Colombie, le Pérou et l’Équateur. En termes de volume de décharge, c’est le plus grand fleuve au monde et le plus long selon certains critères. On peut ainsi aisément imaginer l’impact qu’il a sur les environnements naturels du continent.

Que vous soyez à l’affût de la puissance du fleuve se jetant dans l’océan Atlantique ou en quête d’aventure en pleine forêt tropicale, à Manaus, vous serez époustouflé par la nature splendide qui surgit à chaque méandre de ce cours d’eau extraordinaire.

Ouvrez grand vos yeux pour admirer les milliers de spécimens animaux et végétaux qui se sont développés dans le lit du fleuve. L’Amazone abrite en effet 10 % de l’ensemble des espèces terrestres.

3- Torres del Paine

Ultime récompense pour les voyageurs qui se rendent sur la pointe sud du continent, Torres del Paine est reconnu par beaucoup comme l’un des plus beaux endroits de la planète. En ce lieu extraordinaire de la Patagonie se dressent des monts et glaciers environnés de lacs et de fleuves. Ensemble, ils contribuent à faire de ce parc national l’un des lieux les plus visités du Chili.

Même si chaque recoin du parc pourra vous émerveiller, sachez que le massif del Paine s’imposera comme le clou de votre visite. C’est de cette petite chaîne de montagne à trois pics que provient le nom du parc, qui se traduit littéralement par « tours de bleu ».

Puerto Natales est la ville chilienne la plus proche de Torres del Paine et accueille nombre des 252 000 personnes qui s’y rendent chaque année. Il est également possible, comme le font beaucoup de visiteurs passant par d’autres zones de la Patagonie, d’effectuer une excursion au départ de l’Argentine, notamment depuis El Calafate.

4- Canyon de Colca

Le canyon de Colca, situé à quelques 160 km d’Arequipa dans la vallée de Colca, est l’un des sites naturels les plus populaires du Pérou. Et pour cause, il est l’un des canyons les plus profonds au monde, descendant jusque 3 270 m.

La vallée, qui fait partie de la cordillère des Andes, renferme une riche histoire et un patrimoine culturel important lié aux civilisations incas et à l’influence coloniale espagnole. Aujourd’hui encore, nombre des populations qui habitent cette région perpétuent les traditions d’autrefois.

La plupart des visiteurs se rendent au canyon entre mars et juin, mais il est possible de venir toute l’année. En participant à une randonnée entre Chivay et Arequipa, vous aurez de plus grandes chances d’apercevoir des lamas et des alpagas dans leur habitat naturel.

5- Le lac Titicaca, au Pérou

Le plus grand lac du continent en termes de volume d’eau et de surface s’étend à la frontière entre la Bolivie et le Pérou. Et parce qu’il est situé à une altitude de 3 812 m, le lac Titicaca est aussi réputé comme étant le lac navigable le plus élevé au monde.

La taille et la profondeur du lac Titicaca a permis à des civilisations précédant les Incas d’y élire domicile. Vous serez sans aucun doute impressionné par sa grandeur, mais les visiteurs y vont avant tout pour explorer les nombreuses îles qu’il renferme.

Ainsi, Isla del Sol, Isla del la Luna ou encore Uros et Taquile témoignent de l’influence de différentes cultures d’aujourd’hui et d’autrefois. Pour apprécier au mieux le lac, prévoyez de le visiter entre novembre et février.

6- Le glacier Perito Moreno

Ce glacier compris dans le parc national Los Glaciares est l’une des principales attractions de Patagonie. En plus d’être le lieu le plus prisé des voyageurs se rendant en Argentine, il est aussi le troisième plus grand réservoir d’eau douce au monde.

Large de 250 km2, il s’apparence plus à une ville (gelée, certes) qu’à un bloc de glace. Sa taille permet à nombre de visiteurs d’y effectuer des randonnées et expéditions pouvant durer entre 2 et 10 heures.

Vu qu’il tend à y faire un peu froid, nous vous recommandons de le visiter durant l’été de l’hémisphère sud, c’est-à-dire entre novembre et mars. Et si vous n’êtes pas très enclin à marcher sur la glace, découvrez-le confortablement en bateau.

7- Le salar d’Uyuni

Le salar d’Uyuni, en Bolivie, est certes très salé, mais soyez sûr que vous y passerez de délicieux moments ; il s’agit, après tout, du plus grand désert de sel au monde. Né des multiples transformations de lacs préhistoriques, il s’étend aujourd’hui sur plus de 10 500 km2.

La croûte de sel de quelques mètres d’épaisseur du salar ne varie pas de plus d’un mètre en termes d’élévation. De plus, celui-ci contient 50 à 70 % des réserves de lithium de la planète, s’imposant ainsi comme un lieu idéal pour vous détendre et recharger vos batteries…

La majorité des voyageurs estiment qu’il vaut mieux s’y rendre entre juillet et octobre. Il y a tant d’espace à parcourir qu’il est recommandé de prévoir au moins deux jours pour profiter pleinement de cette expérience unique.

8- La cordillère des Andes

Cette chaîne de montages s’étirant, du nord au sud, sur quasiment toute côte est de l’Amérique du Sud, est l’un des piliers de la beauté naturelle du continent. La cordillère des Andes vous réserve des paysages somptueux que vous soyez en Colombie ou en Argentine.

L’Aconcagua, qui culmine à 6 960 m, est le plus haut sommet du continent. Ainsi, les randonneurs en quête d’un nouveau défi pourront accéder à cette montagne en partant de la ville de Mendoza, en Argentine.

Si en revanche vous ne cherchez pas à gravir les fameux sept sommets, nombre d’options s’offrent à vous pour profiter d’une moindre dose d’aventure. Où que vous soyez en Amérique du Sud, vous constaterez que les Andes sont à l’origine du relief sur lequel vous évoluez.

Comments

comments