Voyager seul, c’est le pied. Et nous sommes là pour vous prouver que votre expérience peut être à la fois inoubliable et simple à organiser. Bien moins effrayants qu’ils n’en ont l’air, les voyages en solo sont exaltants, renforcent le sentiment d’indépendance et permettent d’en apprendre plus sur soi-même. S’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de procéder, ces sept conseils devraient vous faciliter la tâche si vous vous lancez pour la toute première fois.
Repoussez vos limites, destination après destination

1. Dites oui à des expériences inédites

Nombre des personnes ayant voyagé seules s’accordent à dire que leur séjour a changé leur vie. Les plus cyniques trouveront peut-être cela un peu cliché, mais il est indéniable que partir en solitaire est idéal pour se découvrir. Bien souvent, ces séjours stimulent considérablement le développement personnel et professionnel, renforcent la confiance en soi, l’aptitude à communiquer et l’ouverture culturelle. Il n’y a pas de secret : partez en ayant à cœur de repousser vos limites et dire oui à de nouvelles expériences. Le reste viendra tout seul.
Participez à un cours de cuisine pour savourer la culture locale

2. Ne mangez pas seul

Soyons honnête, dîner en tête-à-tête avec soi-même n’est pas toujours aussi exaltant que certains le prétendent et, si vous voyagez en solitaire, vous méritez bien peu de compagnie de temps en temps. Oubliez le service de chambre au profit d’un cours de cuisine, un atelier pizza à Rome par exemple. Vous n’êtes pas un cordon bleu ? Qu’à cela ne tienne, venez le ventre vide et essayez-vous à la préparation de délicieux mets du monde entier. Et si vraiment la vue d’un tablier vous fait paniquer, optez pour une visite guidée culinaire sur un marché, par exemple le célèbre marché aux poissons de Tsukiji, à Tokyo.
Un moyen de transport idéal pour explorer la ville : le vélo

3. Explorez à votre gré

Le meilleur moyen d’explorer une ville est parfois de faire les choses à son propre rythme, ce qui tombe bien dans le cas d’un voyage en solo. Vous pourrez toutefois enrichir vos pérégrinations grâce aux nouvelles technologies, en empruntant une Vespa pour une visite guidée par GPS ou grâce à des jeux interactifs. Si vous êtes d’humeur sociable, choisissez parmi l’une des nombreuses visites en groupe proposées dans votre destination. À Lisbonne comme à Amsterdam, vous pourrez rejoindre les meilleures attractions à vélo, mais rien ne vous empêche de vous promener à pied si vous comptez économiser votre énergie. Quelle que soit l’envie, vous serez en bonne compagnie.
Voyager seul est idéal pour faire de nouvelles rencontres

4. Papotez avec les gens autour de vous

Les gens sont sympas, il faut bien l’avouer. Et pourtant, nous avons souvent peur d’aborder des inconnus. L’un des avantages, lorsque l’on voyage seul, c’est que les habitants de la région se montrent particulièrement accueillants. La plupart des gens seront ravis de vous faire découvrir leur culture et leur environnement alors profitez-en : si vous vous trouvez dans un bar ou un café, discutez avec le barman ou le barista. Ils vous indiqueront probablement des lieux méconnus des visiteurs et vous convaincront d’aller voir ce musée que vous hésitiez à inclure dans votre programme. Ne limitez bien sûr pas vos interactions à ceux qui vous apportent à boire ; guettez d’autres voyageurs solitaires avec qui partager un bout de chemin, et peut-être marquer le début d’une amitié.
Découvrez la vie nocturne au cours d’une tournée des bars

5. Soyez prêt à vous déhancher (et à trinquer)

Partir seul ne signifie pas renoncer à faire la fête. Où que vous alliez, vous trouverez des activités de groupes qui démarrent à la tombée de la nuit. Testez les meilleures bières locales de Berlin ou les délicieux vins de Barcelone. Vous rencontrerez nombre de gais lurons au cours d’une tournée des bars à Paris ou à Hambourg et garderez des souvenirs certes un peu flous, mais inoubliables de vos moments en leur compagnie. Évidemment, boire n’est pas un prérequis pour passer un bon moment : vous pourrez aussi apprendre quelques pas de flamenco et de tango pour des nuits animées sur les pistes de danse du monde entier.
Partir en solo vous permet de planifier votre séjour à votre manière

6. Organisez votre voyage idéal

En solo, vous êtes le seul maître du jeu : fini les compromis sur le programme du jour, oubliées les crispations vis-à-vis du compagnon qui tient à dormir jusqu’au début de l’après-midi. Vous faites ce que vous voulez, quand vous voulez et pour aussi longtemps que vous le voulez. Choisissez par exemple de passer l’après-midi allongé dans un parc sans risquer de contrarier les plans votre ami aventurier. Ou enfilez vos bottes de randonnée pour une ascension du Mont Batur sans craindre de faire angoisser votre ami(e) qui a le mal des montagnes. C’est votre voyage, à votre façon.
Pensez à déconnecter

7. Utilisez (et éteignez) votre téléphone aux bons moments

Seul, on a souvent le réflexe de consulter son téléphone à peine arrivé dans un bar, un restaurant ou un café pour se donner une contenance. Le problème, c’est que vous vous coupez du monde extérieur pour consulter inutilement votre fil d’actualité Instagram pour la énième fois. Ceci dit, votre smartphone reste un outil essentiel si vous partez en solitaire. Vous y trouvez vos cartes, vos applis et vos convertisseurs, souvent précieux dans un pays encore inconnu. Empruntez un routeur Wi-Fi comme celui-ci, proposé au Japon, afin d’avoir votre itinéraire à portée de main même lorsque vous ne pouvez pas vous connecter à Internet. Vous avez d’autres recommandations pour les voyages en solitaire ? Dites-le-nous dans les commentaires ! Notez que vous devrez être connecté à votre compte Facebook pour partager vos conseils.

Comments

comments