Avant d’être homme d’État, Georges Pompidou était surtout un grand amateur d’art moderne, convaincu que celui-ci se devait d’être accessible à tous. C’est pour cette raison qu’il imagina un centre dédié à l’art et à la culture au cœur de la capitale, qui deviendra un jour le plus vaste musée d’art moderne du monde entier.

Un joyau d’architecture

Commencé en 1972 et achevé en 1977, après la mort du Président, le centre Pompidou est un monument à la modernité. Célèbre pour ses expositions d’art moderne et contemporain, il constitue également une véritable prouesse architecturale : sa structure colorée domine fièrement le panorama parisien. Gravissez la « chenille », cet escalator caractéristique qui grimpe le flanc du musée, et admirez le panorama sur certains des monuments les plus iconiques de la ville. Quelle vue !

TLe bâtiment a été conçu par Renzo Piano et Richard Rogers avec l’idée de représenter un organisme vivant : un cœur connecté par de monumentales artères et de vives couleurs primaires qui insufflent la vie au tout. Situé sur l’ancien plateau de Beaubourg, dans le 4e arrondissement, le musée se dresse dans l’un des plus vieux quartiers de la ville, soulignant ainsi davantage la connexion entre passé et présent.

Souvent qualifié de « bâtiment à l’envers », le Centre romp avec le style néo-roman de la place. En effet, il vous suffit de pénétrer dans son forum pour y découvrir un espace colossal de 10 mètres de haut, qui se ramifie pour créer de nombreuses pièces aux fonctions variées, notamment celle d’abriter plus de 100 000 œuvres sur 6 niveaux différents. Chagall, Matisse, Kahlo, Kandinsky et Picasso sont au rendez-vous.

Pompidou voulait créer un centre multidisciplinaire et c’est exactement ce qu’il a fait. Les arts plastiques, la photographie, le dessin, la littérature, l’architecture, la musique et le cinéma sont rassemblés dans de grandes collections couvrant les XXe et XXIe siècles. Le musée dispose également d’une bibliothèque, d’un centre de recherche acoustique et du musée national d’Art moderne, souvent assimilé à un MoMA européen.

Des collections inoubliables

En plus de la collection permanente, des expositions temporaires sont souvent au programme. Évitez de perdre votre temps dans les files ; perdez-vous plutôt dans la culture en réservant votre billet à l’avance. Vous accéderez ainsi aux œuvres habituelles et aux pièces temporaires.

Du 8 septembre 2021 au 6 décembre 2021, ce sont les œuvres modernistes de la grande Georgia O’Keefe qui sont à l’honneur. Bien que temporaire, cette exposition ne manque de rien et propose un tour d’horizon complet de la carrière artistique de la Nord-américaine du XXe siècle. Avec des dessins, des peintures et des photographies totalisant une centaine de pièces, vous pourrez suivre son parcours, des débuts du modernisme américain à la peinture abstraite innovatrice.
En parallèle, du 20 octobre 2021 au 7 mars 2022, se tiendra la première exposition complète de Georg Baselitz au Centre Pompidou. « Baselitz – La rétrospective » retrace les soixante dernières années de chefs-d’œuvre de l’artiste allemand. Inclassable quant à son style, Baselitz évolue au cours de sa carrière entre la figuration, l’abstraction et les œuvres conceptuelles. Ce que ses peintures ont en commun, cependant, c’est la puissante imagination dont il fait preuve ; il tente de s’affranchir des ordres et d’accueillir entièrement la remise en question (style fortement influencé par son enfance et sa jeunesse dans l’Allemagne d’après-guerre).

Pour les artistes en herbe

Et pour les jeunes artistes ? La Galerie des Enfants est un espace dédié aux mini Monets et Kahlos. Du 25 septembre 2021 au 9 mai 2022, Jean-Charles de Castelbajac présente l’exposition-atelier « Le peuple de demain ». Destinée à faire découvrir à la nouvelle génération son univers artistique coloré et poétique, elle s’adresse aux enfants à partir de 4 ans. Et n’oubliez pas les jeunes de cœur ! Pour une fois dans une galerie d’art, les enfants sont invités non seulement à toucher avec les yeux, mais aussi à regarder avec les mains. Neuf activités conçues par l’artiste les transporteront dans un monde d’images colorées. C’est ce qu’on appelle vivre la vie en couleurs.

L’avez-vous déjà visité ? Quelle est votre exposition favorite ? Dites-le-nous dans les commentaires.

Votre dose d'inspiration voyage directement dans votre boîte mail. Inscrivez-vous à notre newsletter.

Comments

comments